Deuxième Degré

 Deuxième  degré

Le deuxième degré est accessible à partir de 15 mois aux chiens titulaires du premier degré.

Le deuxième Degré nécessite la participation de :

 un juge de sauvetage à l’eau

–  un commissaire de plage

–  un plongeur 

–  un pilote de canot

Le deuxième Degré comporte 4 épreuves :

A – Assouplissement à terre

B – Natation

C – Rapport d’un mannequin

D – Rapport d’un nageur en difficulté

A) Assouplissement 

Le chien devra effectuer :

  •  Une marche en laisse à main gauche sur 20m.
  •  Au commandement du conducteur, il effectuera : Halte – Assis –Debout.
  • Départ demi tour et marche retour de 20 m.
  • Puis, au commandement du conducteur : Halte – Couché.

B) Natation (éventuellement collective)

Elle se fera sur une distance de 500 m environ.(soit environ 15 mn de nage.)

Le chien embarque avec son conducteur sur un canot. Le canot effectue une distance de 300 m (première bouée). Le canot stoppe. Sur ordre du conducteur, le chien saute du canot. (Si au bout d’une minute, le chien n’a pas sauté, il sera aidé.) Le chien doit suivre le canot. Arrivé à la hauteur de la bouée des 400 mètres,le canot fait demi tour et revient vers le rivage. Le chien doit effectuer le même demi tour en suivant le canot et revenir ainsi jusqu’au rivage.

Le saut, la qualité de la nage et le suivi du canot seront évalués dans la notation.

C) Rapport d’un mannequin (départ de la rive)

 Le chien se tient près de son conducteur au bord de l’eau. Un canot embarque un  mannequin et effectue une distance de 30 m environ. Le mannequin est lancé à l’eau. Sur ordre de son conducteur, le chien doit partir aussitôt, nager vers le mannequin, le prendre dans la gueule (par le bras ou le poignet) et le ramener vers son conducteur.

Le canot s’éloigne et attend la fin de cet exercice pour revenir à la berge.

 D) Rapport d’un nageur en difficulté. (départ de la rive)

 Le chien se tient près de son conducteur au bord de l’eau. Un canot embarque un plongeur et effectue 30 m environ. Le plongeur tombe à l’eau. Le canot s’éloigne et attend la fin de cet exercice pour revenir à la berge. Le plongeur simule alors l’affolement dans l’eau, appelle le chien sans jamais prononcer son nom. A l’initiative du chien ou sur ordre du conducteur, le chien doit partir, nager jusqu’au « noyé » qui s’accroche au harnais dont le chien est équipé. Le chien doit lors nager vers la rive et ramener le « noyé » vers son conducteur.

Notation – Répartition des points

Les épreuves du deuxième Degré seront notées sur 100 points répartis ainsi :

A – Assouplissement à terre : 20 points

B – Natation : 20 points

C – Rapport d’un mannequin :  20 points

D – Rapport d’un nageur en difficulté : 20 points

E – Impression générale :  20 points

Ces points seront attribués pour chaque exercice selon le barème d’évaluation ci-dessus, approuvé par la C.U.N.S.E. et diffusé par elle à tous les juges de sauvetage à l’eau.

En ce qui concerne les épreuves C et D , deux essais seront autorisés. Les concurrents qui le souhaitent pourront effectuer la totalité des exercices, même en cas d’échec à un exercice. En cas d’échec, le concurrent qui souhaite continuer n’aura plus qu’un seul essai par exercice. Le chien sera Non Classé.

Seuls les qualificatifs EXCELLENT, TRES BON et BON donneront lieu à l’obtention du deuxième Degré.